web stats Web Analytics by Logaholic
KHADHOR.COM/ innove pour vous en créant pour vous, et encore plus pour vous, KHADHORMEDIA.COM/ Le Top des Top Medias où votre forum n'est qu'un élément inter-actif parmi dans d'autres merveilleuses surprises que vous ne manquerez d'apprécier. KHADHOR' MEDIA votre univers avec lequel et pour lequel vous êtes pleinement acteurs. A chaque visite, KHADHOR' MEDIA vous souhaite une bonne et agréable entreprise !

  Mot de passe oublié Se souvenir de moi

GNADOU

 

GNADOU Dano ZadyGNADOU : JE SUIS VOLONTAIRE POUR UNE INDISPENSABLE PAIX !

Ni pro Gbagbo, ni pro Ouattara mais pro Côte d’Ivoire. Amoureux de mon pays, fidèle serviteur de mon peuple.

Ni neutre, dans cette crise qui perdure, ni partisan dans cette situation qui s’aggrave mais farouche artisan de la véritable paix,

Ivoiriennes, Chères Colombes de la Paix,

Ivoiriens, Dignes Apôtres de la Paix,

Volontaires pour une Indispensable Paix,

Mes Chers Compatriotes,

J’ai entendu l’appel  de mon pays. J’ai été heureux de retrouver un peuple uni, fraternel et solidaire dans sa délégation et son appel initié. Ma joie a été totale quand le porte-parole de cette délégation, un frère du Nord de notre cher pays, quand moi, je suis un frère du Sud, mais tous Ivoiriens. Ce qui démontre, s’il en était besoin de la détermination des Ivoiriens à revivre véritablement ensemble, ressuscitant ainsi les liens fraternels très étroits entre les Ivoiriens de toutes régions, toutes conditions, toutes confessions.

Encore plus, quand de façon symbolique les membres de cette délégation, avant le début de notre rencontre profondément patriotique, ont échangé spontanément leur habit comme le font les joueurs professionnels de football après un match. Quelle émotion ! Quelle patrie de la vraie fraternité ! Quelle responsabilité !

Ivoiriennes, Chères Colombes de la Paix,

Ivoiriens, Dignes Apôtres de la Paix,

Volontaires pour une Indispensable Paix,

Mes Chers Compatriotes,

J’accepte cette noble mission, je vais, avec vous, dans la paix, ramener la liberté, la fraternité, la stabilité et la prospérité à mon cher pays, à mon peuple bien-aimé. Je suis volontaire pour apporter une paix définitive en Côte d’Ivoire. Chaque génération fait le choix de son projet de vie, l’applique et l’assume entièrement.

Akwaba, la génération Houphouët des Môgôh Bâh nous a donné le bonheur de vivre heureux sur une terre d’espérance, de quête inlassable de paix, Gbamana Dodo, dans un monde troublé, tourmenté. La génération Houphouët a rempli son devoir en faisant de la Côte d’Ivoire, notre pays, notre bien commun, un havre de paix, un modèle pour l’humanité toute entière.

La génération Gbagbo devrait être celle de l’accomplissement de l’alliance Gbagbo sur toute l’étendue du territoire. Au lieu de cela, elle nous a plongés et entretenus dangereusement dans des palabres sans fin, le laxisme, le désordre, la gabegie et l’anarchie, des crimes de toutes sortes. Règlement absurde du conflit ivoirien. Absurdité des absurdités, tout a été absurdité.

La génération Ouattara devrait montrer la voie du succès. Au lieu de cela, elle entraine actuellement, vol, colonie de peuplement, barbarie, tyrannie, épuration ethnique, extermination. Massacres, Crimes répétés de guerre et impunis, destruction du patrimoine culturel, expropriation foncière, déplacement forcé de populations, disparition de certaines ethnies, par des viols planifiés afin de les diluer et effacer ainsi toute autre trace de vie et d’existence. Despotisme, dictature ! Arrestations ethniques et arbitraires, déportations et tortures, népotisme tout cela savamment masqué par soi-disant le rattrapage ethnique pour ne pas dire le gommage, rayage ou ravage ethnique.

Ivoiriennes, Chères Colombes de la Paix,

Ivoiriens, Dignes Apôtres de la Paix,

Volontaires pour une Indispensable Paix,

Mes Chers Compatriotes,

 

La génération Amackha, la nôtre, celle de l’espérance promise à l’humanité a opté pour le projet de vie d’une Côte d’Ivoire retrouvée, réunie, sans exclusion, sans division, fraternelle, solidaire et prospère, pensée, conçue et réalisée par nos ancêtres, dans la droite ligne de la génération Houphouët. Un pays où la vaillance de toute légion sera au service d’une nation forte, unique, une et indivisible, relevant ainsi sa dignité tant bafouée, restituant par ce fait son honneur maintes fois piétiné.

Dignes filles et fils de Côte d’Ivoire, Fiers artisans de sa grandeur, je vous demande de vous rassembler, sans aucune autre considération que celle d’appartenir à un même et unique pays, d’avancer la main dans la main, de vous organiser dans le pays profond, les contrées les plus reculées, les campements et villages, dans les villes, les quartiers et les cours communes, dans les écoles, grandes écoles et universités, dans toutes les couches socio-professionnelles, dans les marchés, les rues commerciales et les entreprises durement éprouvées.

Dignes Fils et Filles de la Résistance, Gardiens du Temple de Côte d'Ivoire, je suis à votre disposition pour reconstruire avec vous, notre pays, dans la paix, un grand et large amour, un profond respect de l’autre, une haute considération et vision de la Côte d’Ivoire qui s’est jadis illustrée parmi les grandes nations pour le bonheur de l’homme ivoirien.

Ivoiriennes, Chères Colombes de la Paix,

Ivoiriens, Dignes Apôtres de la Paix,

Volontaires pour une Indispensable Paix,

Mes Chers Compatriotes,

Contre la roublardise, l’anarchie, le mensonge d’état, la diffamation d’annihilation. Contre les génocides et les crimes contre l’humanité. Contre les crimes économiques et financiers. Contre la haine de la Côte d’Ivoire, le mépris et l’humiliation des Ivoiriens.

Moi, Gnadou Dano Zady, j’ai fait le choix de la sueur, de l’intégrité et de la perspicacité. J’ai fait le choix combien difficile mais noble, mais oh combien exaltant de continuer à m’impliquer toujours davantage, au rassemblement de mon peuple adoré. Je demeure toujours et malgré tout au service de la paix, à l’apaisement, à la normalisation, à l’éradication des tensions et des conflits d’une part, entre les Ivoiriens, eux-mêmes, d’autre part, entre la Côte d’Ivoire et les autres pays dont particulièrement la France.

C'est pour cela, je demande à tous ceux qui pensent comme moi, de rejoindre le combat des Ivoiriens amoureux de leur pays, conscients de son image durement entamée, foncièrement épris de paix, de justice,  sans aucune considération tribale, ethnique, régionale, confessionnelle, idéologique,   fatigués des agissements sataniques des jusqu’au-boutistes, de l’égoïsme des va-t’en guerre des deux camps de désolation, afin de préparer dans l’unité éprouvée, l'alternance démocratique qui s'inscrit dans l'ordre normal des choses. Nous devons, le moment venu et avec la bénédiction du peuple, apporter notre pierre à l'Edifice Ivoire pour des lendemains qui chantent.

Pour que la démocratie demeure un acquis en Côte d'Ivoire, une opposition, réelle, dynamique, responsable en face d'un pouvoir maîtrisé, fort, sécurisant, tous deux foncièrement soucieux du bonheur de leur peuple, conscient de leur limite, de la ligne à ne pas franchir pour lui garantir en tout temps ce bonheur.

Un peu de cœur, d'âme, de vision, d'initiative et d'imagination, clef du bonheur d'un peuple ! Pour un dialogue franc et républicain, les Ivoiriens doivent se retrouver libres et égaux sous l’arbre de la justice, de la vérité et de la réconciliation pour mettre enfin, en route, un véritable processus de paix. En Côte d’Ivoire, doit-on le rappeler, aucun camp ne gagnera sur l’autre, aucune région, une ethnie sur les autres.

 

Pour le Parti Ivoirien du Peuple,

 

Le Président,

 

GNADOU Dano Zady

PIP, Pour une Indispensable Paix maintenant en Côte d’Ivoire !

Jeudi 19 ‎Juillet ‎2012, ‏‎11:20:19

 

 

Copyright © GNADOU